Wikia Dictionnaire simple
Advertisement

territoire  n. m.

1- Étendue de terre qui dépend d'un empire, d'une province, d'une ville, d'une juridiction, etc.
◊ BAILLIAGE, se dit d'une partie de territoire dont l'administration est confiée à un bailli. —(Académie)
◊ BANNIR. Condamner une personne à sortir d’un pays, à être chassée ou transportée hors d’un territoire, avec défense d’y rentrer. — (Académie)
◊ Le maire a interdit la baignade sur le territoire de la commune.
◊ La Pologne doit faire face aux envies de puissance de ses pays voisins, la Prusse et la Russie ayant des vues sur ce territoire.
◊ La puissance d’Ahura-Mazda était crédible : on pouvait penser qu’elle avait permis à son peuple de conquérir un immense territoire.
◊ Damas, célèbre par la fertilité de son territoire. — (Diderot)
Telle est la loi de la maison: Au sommet de la montagne, son territoire tout à l'entour est saint des saints. Telle est la loi de la maison. - (Livre d'Ézéchiel) — Bible, trad. Crampon,1923.
Les Églises eurent le droit de faire payer les compositions dans leur territoire, et d'en exiger le fredum. - (XXX, 21) — Montesquieu, L’Esprit des lois, 1748.
Donner territoire, prêter territoire, se dit d'un évêque qui, dans son diocèse, permet à un autre évêque de faire certaines fonctions épiscopales.
Leur territoire [des Romains], du temps des rois et des premiers consuls, n'était pas si étendu que celui de Raguse. — (Introduction) — Voltaire, Essai sur les Mœurs, 1756.
Le voilà ce théâtre et de neige et de gloire [les Alpes], Éternel boulevard qui n'a point garanti Des Lombards le beau territoire. - (Épître LXXVI, L'auteur arrivant dans sa terre, près du lac de Genève, 1755) — Voltaire, Épîtres, éd. 1823.
Combien croyez-vous que le territoire de France contienne d'arpents ? Cent trente millions dont presque la moitié est en chemins, en villes, villages, landes, bruyères, marais, sables, terres stériles, couvents inutiles, jardins de plaisance plus agréables qu'utiles, terrains incultes, mauvais terrains mal cultivés. - (Entretien avec un géomètre) — Voltaire, L'Homme aux 40 écus, 1768.
◊ Aucune nation sur la planète ne peut accepter une érosion de sa culture sur son propre territoire.
La terrible défaite de Sedan et l’invasion du territoire, en septembre 1870, mirent fin au régime impérial. — Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, 1879.

◊ Cependant il n’était pas encore en sûreté. Quand il voulut débarquer, il trouva une multitude de petits êtres accourus sur le rivage pour défendre leur territoire, et lui criant d’une voix perçante de s’éloigner, car l’Heure de la Fermeture était passée depuis longtemps. Et en même temps ils brandissaient leurs branches de houx ; même une petite troupe apporta une flèche que quelque enfant avait laissée dans le jardin, et se mit en devoir de s’en servir comme d’un bélier. — J. M. Barrie, Peter Pan (Piter Pan dans les Jardins de Kensington), 1883.

La France a été diminuée. À cette heure, elle a une double plaie, plaie au territoire, plaie à l’honneur. Elle ne peut en rester là. On ne garde pas Sedan. On ne se rendort pas là-dessus. Pas plus qu’on ne se rendort sur l’arrachement de Metz et de Strasbourg.  — Victor Hugo, Actes et paroles, éd. 1890.

La France avait deux grandeurs, sa grandeur matérielle et sa grandeur morale. Sa puissance matérielle seule est atteinte, sa puissance intellectuelle est entière. On amoindrit un territoire, non un rayonnement ; jamais un rayon ne rebrousse chemin. La civilisation connaît peu Berlin et continue de se tourner vers Paris. Après les désastres, voyons le résultat. II ne reste plus à la France que ceci : tous les peuples. La France a perdu deux provinces, mais elle a gardé le monde. -  « La libération du territoire » — Victor Hugo, Actes et paroles, éd. 1890.

Chaque poule exerçant son industrie sur le territoire de la République française sera munie, à son orifice postérieur, d'un appareil enregistreur, compteur et dateur. — Alphonse Allais, Deux et deux font cinq, œuvres anthumes, 1895.
Télon régnait à Caprée sur les Télébœns. Mais le fils ne s’était pas contenté du territoire paternel et avait réduit à son obéissance le peuple lointain des Sarrastes et les plaines que baigne le Sarnus et les peuples qui occupent Rufres, Batulum,Célemne, et ceux que regardent de haut les remparts d’Abella riche en pommiers. — Virgile, L’Énéide, trad. Bellessort, 1936.
>> autorité de l’État.

2- Aux États-Unis, Contrée assez peuplée déjà pour avoir besoin d'être administrée au nom du congrès fédéral, mais n'ayant pas encore atteint le chiffre de population nécessaire pour faire sa constitution, et pour entrer, avec l'agrément du congrès, au même titre que les autres États, dans la république.

Hélas ! que sont devenues aujourd’hui ces glorieuses conquêtes enviées par l’Europe entière, où le sang des bourreaux s’est confondu avec le sang des victimes au profit de cette autre nation si fière alors de ses vaillants capitaines, de son territoire fertile et de son commerce qui embrassait le monde entier ; le temps a marché et l’Amérique méridionale expie à l’heure qu’il est les crimes qu’elle a fait commettre. — Gustave Aimard, Les trappeurs de l’Arkansas, 1858.

Entre Omaha et le Pacifique, le chemin de fer franchit une contrée encore fréquentée par les Indiens et les fauves, — vaste étendue de territoire que les Mormons commencèrent à coloniser vers 1845, après qu'ils eurent été chassés de l'Illinois. — Jules Verne,Le tour du monde en quatre-vingt jours,1872.
En janvier 1872, le territoire était déjà reconnu, mesuré, jalonné, sondé, et une armée de vingt mille coolies chinois, sous la direction de cinq cents contremaîtres et ingénieurs européens, était à l'œuvre. — Jules Verne, Les Cinq cents millions de la Bégum, 1879.
◊ Brigham Young était littéralement l'autocrate, du nouveau territoire habité par ses disciples.(…) En 1890, pour la première fois dans l'histoire du pays, les élections municipales de Salt Lake City ont eu pour résultat d'enlever le contrôle des affaires des mains des chefs de cette puissance oligarchie. — Honoré Beaugrand, Six mois dans les Montagnes-Rocheuses, 1890.
>> autorité d’un État, d’une religion, d’une œuvre philanthropique.

3- Espace naturel ou urbain public où s’exerce l’activité exclusive d’un groupe de personnes liées par l’intérêt ou par un intérêt commun.

◊ Pour les garçons, les cas de violence sont surtout liés à la défense d’un territoire. Les rapports conflictuels et les agressions sont très dépendants du lieu où s’exerce le commerce.

◊ Dans les années 60, la Mission Racine (aménagement du territoire) affecte au naturisme des zones sauvages de Leucate.

◊ L’activisme d’intégristes, fondamentalistes avérés augmente sans cesse sur le territoire norvégien.
"On va se démerder sans toi pour faire de ce pays un territoire où l’on peut encore accéder à la culture même si on est pauvre, <grâce aux subventions qui nous sont généreusement versées>. Un pays que tu quittes au moment où l’on a besoin de toutes les forces, en plein siège d’Arras, sous les yeux des cadets médusés… Adieu Gérard." — (Philippe Torreton)
>> membres, clients, clientèle, clientélisme.

4- Espace soumis à une réglementation particulière (dans l’intérêt général). Portion du territoire national qui échappe au contrôle de l’autorité publique, parce que tombé sous l’emprise de particuliers.

◊ La côte est devenue un territoire réservé aux milliardaires ; le touriste n’a plus accès aux belles plages.
>> interdiction d’accès, zone privatisée.

5- Espace individuel, délimité et protégé. Domaine de la personne.
◊ Les attitudes de prise de pouvoir et la prise d’espace, ou comment conquérir le territoire de l’autre.
◊ Si l’interlocuteur a une propension à la domination, l’autre ne peut prendre que le territoire qu’on lui laisse. Aussi longtemps qu’on recule, l’autre avance. Aussi longtemps qu’on se soumet, l’autre domine. Aussi longtemps qu’on ne se respecte pas, l’autre ne nous respecte pas non plus.
◊ Le corps occupe un lieu dans l’espace. Il est lui-même un territoire qui possède ses enveloppes : la peau, le halo sonore de sa voix, l’aura de sa respiration. Ce corps physique, matériel, peut être touché, senti, contemplé. — (Alain Corbin)
>> zone personnelle, espace privé, distance.

↔ philosophie[]

« Dans des périodes de grande tension, les hommes abandonnent trop volontiers les repères sociaux du passé pour s’aventurer en territoire inconnu. Et la conséquence a toujours été la réaction, parfois le désastre. »   Erik Larson, Dans le jardin de la bête, 2011.

◊ Le voyage dans l’espace est loin d’être une entreprise exempte de dangers et d’équivoques. Elle pourrait ajouter à la dimension de l’homme, dans la mesure où l’homme, à la différence des autres créatures vivantes, désire être chez lui dans un territoire aussi vaste que possible. <Mais> , si nous appliquons à nous-mêmes le point d’Archimède, tout l’orgueil mis à ce que nous savons faire disparaîtra dans quelque mutation de la race humaine. (…) Si la conquête de l’espace et la science qui la rendit possible devaient atteindre  un jour le « point d’Archimède », la dimension de l’homme ne serait pas seulement réduite, elle serait détruite. — Hannah Arendt, La conquête de l’espace et la dimension de l’homme, 1968, trad. Claude Dupont, dans La crise de la culture, 1972.

* Lat. territorium, de terra « terre », qui a également donné terroir.

Emploi de territoire :

◊ résider sur un territoire. Le territoire gallo-romain.
◊ Agrippa installa les Ubiens sur le territoire des Éburons, qu’il chassa.
◊ garder sur pied des troupes suffisantes pour faire respecter son territoire, son indépendance et ses droits. Entrer en territoire ennemi.
◊ empêcher l’entrée des criminels sur le territoire de la République.
◊ fréquenter un lieu communautaire: on a toujours besoin d'un territoire, même symbolique. Est-ce que ce sera ici, ou bien ailleurs, c'est difficile à dire maintenant, après ce qui s'est passé.
◊ migration de peuples en quête de territoires nouveaux. La conquête d’un territoire par la force, par l’élimination des premiers occupants, par la démographie.
◊ irruption de forces armées dans un territoire étranger. Guerre larvée pour la maîtrise du territoire.
◊ territoire contrôlé par un satrape sanguinaire.
◊ devenir étranger sur son propre territoire.
◊ la défense des traditions, l’attachement au territoire, l’indépendance vis à vis des pouvoirs.
◊ veiller à ce que ceux qui partagent ce territoire partagent aussi les mêmes valeurs.
◊ affermir son autorité sur le territoire conquis. Assurer le contrôle sur le territoire national.
◊ le territoire sacré de Montsalvat. L’Arcadie, territoire fantasmé.
◊ empiéter sur le territoire de qn.
◊ S'aventurer en territoire inconnu.

Références ↑ Littré [territoire]

↑ Encyclopédie universelle (territoire)  (territoire: éthologie)

↑► Aimard Allais Arendt Barrie Beaugrand Bible Hugo Montesquieu Verne Voltaire

<> 27/11/2016