Wikia Dictionnaire simple
Advertisement

Byron en costume albanais.

La pédérastie albanaise remonte à la plus haute antiquité.Elle perpétue en Épire les mœurs des Doriens, qu’illustrèrent autrefois Thèbes et l’Arcadie des poètes.

Cette tradition est attestée par les rapports de nombreux voyageurs occidentaux au XIXe siècle, comme Edvard Westermarck, Johann Georg von Hahn  et John Hobhouse. Dans son Journal de Voyage, Hobhouse  note que la pédérastie était ouvertement pratiquée en Albanie depuis toujours.

◊ Les Guègues [Albanais du Nord], comme les Doriens d'autrefois, éprouvent cette passion mystérieuse que les historiens de l'antiquité ont malheureusement confondu avec un vice sans nom, et qui lie les hommes faits à des enfants par une affection pure et dévouée, par un amour idéal où les sens n'ont aucune part.  (Les Shkipétars) — Élisée Reclus, Géographie Universelle, 1894.

Toujours la pédérastie fut le vice des peuples guerriers ; César nous apprend que les Gaulois y étaient extraordinairement adonnés ; les guerres qu’avoient à soutenir les républiques en séparant les deux sexes, propagèrent ce vice, et quand on y reconnut des suites si utiles à l’état, la religion le consacra bientôt. (…) Les Turcs, fort enclins à cette dépravation que Mahomet consacra dans son Alcoran, assurent néanmoins qu’une très-jeune vierge peut assez bien remplacer un garçon, et rarement les leurs deviennent femmes avant que d’avoir passé par cette épreuve. ("Français, encore un effort…")  — Sade, La philosophie dans le boudoir, 1795.

Le Stupre a fait sienne la torride Italie : Le sang y tourne au viol, à la sodomie, Les veines en crue sont grosses d’un flux vivant ; La nature s’y forge aux braises du désir. — éruptions de turpitude. — (Daniel Defoe, trad. Jean Migrenne)

La domination ottomane.

◊ Après la prise de Constantinople, Mehmed II vainqueur décida d'enlever les plus beaux jeunes hommes de la noblesse byzantine pour qu'ils fissent partie de son harem. Dévoré par sa passion, il avait motivé ses troupes avant l'assaut en leur faisant miroiter la beauté des jeunes hommes et des enfants de Constantinople. De fait, après la chute de la ville, les soldats turcs se livrèrent à de nombreux viols sur des jeunes garçons. Le Megadux Lucas Notaras, décapité sur l'ordre de Mehmed II avec une partie de sa famille, aurait subi ce sort parce qu'il refusait de livrer son fils de 14 ans à la lubricité du sultan.

◊ < Les Turcs sont >  un peuple d’antithèses, braves et poltrons, bons et féroces, fermes et faibles, actifs et paresseux, pédérastes et dévots, sensuels et durs, recherchés et grossiers, une main sur des roses, et l’autre sur un chat mort depuis deux jours. — Sallaberry, Voyage à Constantinople, [an VII].

◊ La grande prédominance du cerveau chez l’homme explique qu’il ait moins d’instincts que les animaux et que les instincts mêmes dont il est doué soient facilement susceptibles de s’égarer. En effet, ce sentiment instinctif de la beauté, qui dirige son choix en vue de la satisfaction sexuelle, s’égare s’il dégénère en penchant à la pédérastie. (…) Nous devons commencer par dire que l’homme est, de nature, porté à l’inconstance en amour, et la femme à la constance. L’amour de l’homme décline sensiblement, à partir du moment où il a reçu satisfaction ; presque toutes les autres femmes l’attirent plus que celle qu’il possède déjà, il aspire au changement. — Schopenhauer, Le Monde comme volonté et comme représentation, trad. Burdeau, tome 3, 1909.

◊ Des trois vices contre la nature dont il s’agit ici [onanisme, bestialité et pédérastie], seule la pédérastie tombe sous le coup de la morale : or elle trouvera tout naturellement sa place, quand on traitera de la justice : car c’est la justice qu’elle attaque, et ici l’axiome volenti non fit injuria ne trouve point à s’appliquer : il y a injustice en ceci, que le plus jeune, le plus inexpérimenté des deux coupables a été séduit, corrompu au physique et au moral. — Schopenhauer, Le Fondement de la morale, trad. Burdeau, 1879.

Pédérastie albanaise Nu au schako.jpg

Références

Burton, 1885 : Burton, Richard Francis, Bouyard, Jean-Claude (trad.), Les Mille et Une Nuits : La zone sotadique, éd. 2018.

Hahn, 1854: J.G. von Hahn, Albanesische Studien, Jena, Mauke, 1854.

Murray, 1997: Homosexualités islamiques (1997)

Edward Irenaeus Prime-Stevenson, The Intersexes (1909), trad. Jean-Claude Féray, Du similisexualisme dans les armées et de la prostitution homosexuelle, militaire et civile, à la Belle Époque, , 2003.

Vaudoncourt, 1816 : Vaudoncourt, Guillaume de,  Memoirs on the Ionian Islands ... : including the life and character of Ali Pacha. London: Baldwin, Cradock and Joy, 1816.

  • ill. Guerrier de Tepele (L’Albanais au shako) – Anonyme, XIXè s. Musée de Taormine.

    Reclus Sade Schopenhauer

    Pederastia_albanese Byron sodomie homosexualité similisexualisme

pédérastie_albanaise

<> 10/05/2021